Article Nouvelle République publié le

De jeunes gymnastes médaillées.© Photo NR

Samedi 25 mai, deux équipes, engagées en 10-11 ans et deux équipes, en 10-13 ans, ont fièrement représenté le club Saint-Symphorien Gymnastique, avec une médaille de bronze pour Clarence, Clémence, Meyra et Doreen et une mention spéciale pour Doreen, félicitée par le jury aux barres, qui a obtenu la meilleure note de la compétition sur cet agrès. Éléa, Louise et Chloé terminent 5e, après une très belle compétition sans chute. Élise, Jeanne, Charline, Marie et Mélissa terminent également 5e, après de belles prestations. Enfin, des mouvements bien réalisés ont permis à Lou-Anne, Solène, Nawel, Zélie et Candice de se classer 6e dans leur catégorie. Les premières places sont chères, et tous les clubs étaient très motivés, pour bien finir la saison.
Il y avait également beaucoup d’émotions, le lendemain, à Vierzon, pour les jeunes gymnastes du SSG. Pour leur première participation, Mahée, Maelle, Maëva, Cléa et Lucille sont restées motivées, concentrées et appliquées, leur permettant d’obtenir une belle médaille d’or. C’est une médaille de bronze pour Célia, Alice, Julia, Sarah et Mélissandre, qui ont tout donné pour atteindre le podium tant attendu. L’après-midi, Alice, Emmanuelle, Clara et Léane ont, quant à elles, pris la 4e place, à quelques dixièmes du podium. Une belle évolution depuis la première compétition de la saison, avec de très belles prestations sur cette finale.
La saison se termine pour le SSG, avec la finale Régionale Fédéral A, qui s’est déroulée à Avoine, les 1er et 2 juin. Trois équipes ont participé à cette compétition : Rachel, Perrine, Cindy, Malaurie, Céline ; ainsi qu’Anaëlle, Laura, Clémence, Margueritte, Chloé, qui se classent respectivement 4e et 7e. Une mention particulière pour Rachel, qui termine 1re du classement général de la compétition. La plus jeune de l’équipe des adultes obtient une nouvelle médaille d’or.
Sur ces différents rassemblements, on a pu sentir une solidarité entre les coéquipières, les coaches et les parents, venus les encourager en force. Ces résultats sont une belle récompense pour tous les coachs et bénévoles du club : Fanny, Yamilka, Sandrine, Océane, Coco, Séverine et tous les autres. Bravo à eux !

Article Nouvelle République Indre et Loire du 17/02/2019

A cause de sa cheville encore fragile, Claire Pontlevoy n’a disputé que deux duels, qu’elle a gagnés.
© (Photos cor. NR, Mathilde Morancey)

Avoine/Beaumont n’a eu aucun mal à dominer Hénin-Beaumont et s’est logiquement qualifié pour les demi-finales de la compétition.

On ne peut pas compter sur les Avoinaises pour entretenir le suspense. Alors que Marc Chirilcenco appréhendait un peu la rencontre face à Hénin-Beaumont, Carolann Héduit se remettant tout juste d’une grippe et Claire Pontlevoy revenant d’une entorse à la cheville, le directeur sportif d’Avoine/Beaumont a été rapidement rassuré. Car pour ce second et ultime match de poule, les Avoinaises ont rapidement montré qu’elles étaient reines en leur royaume, samedi, dans leur salle.
Deux chutes aux barres Trois duels au saut, trois duels remportés. La jeune Léa Franceries (14 ans), qui disputait son tout premier Top 12, s’illustrait même en décrochant l’excellente note de 14. « C’est très rare une telle note en vrille. Elle a fait un saut magnifique. Du coup, après le 3-0 sur ce premier agrès, on souffle déjà un peu, car on sait qu’il reste neuf duels et qu’il n’y en a que trois à gagner pour aller en demi-finale. Ça a débloqué tout le monde », avoue Marc Chirilcenco.

Le sans-faute d’Avoine continuait aux barres, avec une belle prestation de Claire Pontlevoy et malgré une première chute de Carolann Héduit. Mais il s’arrêtait finalement lors du duel suivant, lorsqu’Alison Lepin chutait à son tour. « Je suis un peu déçue, parce que je n’avais qu’un agrès à faire et j’ai loupé un élément », réagit la jeune fille. Malgré tout, son équipe menait déjà 16-8. Et on ne voyait vraiment pas ce qui pouvait arrêter les Avoinaises en si bon chemin, elles qui semblaient confiantes, sereines et déterminées.

Et, en effet, les locales réagissaient dans la foulée, en dominant complètement la poutre. Léanne Bourgeois, Claire Pontlevoy et Léa Franceries assuraient sans trembler (25-11). « Malgré quelques chutes, on a su rebondir et gagner beaucoup de duels. Je suis fière de l’équipe, on a fait une belle compétition », estime Carolann Héduit.
 
Le sol n’était plus qu’une formalité. « Jusque-là, on a plutôt fait du bon travail », appréciait d’ailleurs Léanne Bourgeois après son passage sur cet agrès. La pensionnaire de l’Insep a de nouveau apporté toute son expérience au groupe, remportant ses trois duels, imitée en cela par Léa Franceries. Seule Maëva Guéry, qui a tout de même réalisé un beau passage, s’inclinait au sol face à la Belge Stacy Bertrandt et son programme électrisant. « C’est une bonne surprise de la part des deux petites jeunes qui ont vraiment rempli le contrat, elles ont joué leur rôle à 100 % », apprécie Marc Chirilcenco.
Avoine/Beaumont s’impose finalement 32-16, comme lors du premier match face à Saint-Lô, et disputera donc une nouvelle demi-finale, le samedi 2 mars, à domicile. L’occasion de confirmer leur domination devant leur public.

Article Nouvelle République Loir et Cher du 17/02/2019

La Romorantinaise Léanne Bourgeois et ses partenaires avoinaises ont remporté dix duels sur douze.
© (Photo cor. NR, Mathilde Morancey)

Avoine/Beaumont n’a eu aucun mal à dominer Hénin-Beaumont et s’est logiquement qualifié pour les demi-finales de la compétition.

Avoine/Beaumont disputera donc une nouvelle demi-finale, le samedi 2 mars, à domicile. L’occasion de confirmer leur domination devant leur public.

Article Nouvelle République du 09/02/2019

L’effectif masculin du club a particulièrement brillé.

Pendant deux jours, le week-end dernier, la section gymnastique du patronage laïque a reçu les clubs du département dans le cadre des championnats départementaux.
Tous les dirigeants et bénévoles ont été sur le pont pendant ces deux jours pour assurer l’organisation des différentes compétitions dans la salle du Val-Fleuri.
53 équipes et 250 gymnastes étaient en lice dans les différentes catégories de gymnastique artistique.
Les gymnastes locaux se sont particulièrement bien illustrés puisque les masculins ont remporté les titres dans les catégories régionale, fédérale et nationale.
Chez les filles, les athlètes locales ont obtenu les 5e et 9e places en fédéral 7-9 ans, la 6e en fédéral 10-11 ans, la 9e en fédéral 10-13 ans et une superbe première place en nationale plus de 10 ans.
Au-delà des résultats sportifs, cette compétition a été l’occasion d’une belle fête autour de la gymnastique artistique qui a remporté un engouement certain avec des gradins qui n’ont pas désempli pendant tout le week-end et une organisation sans faille.